Comment traiter les punaises de lit

Sommaire

Insecte suceur et piqueur, la punaise de lit est bien plus redoutable que sa cousine, l’inoffensive punaise des bois. Causant des démangeaisons parfois insupportables au dormeur, auquel elle s’attaque la nuit dans son lit, elle s’importe facilement dans une maison, prolifère redoutablement et cause une infestation dont il est difficile de se débarrasser. La lutte est longue et fastidieuse, combinant traitements mécanique et chimique. En cas de forte infestation, il est sage de recourir aux services d’un professionnel.

Cette fiche pratique vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le traitement des punaises de lit, parfois appelées à tort puces de lit, à mettre en œuvre dès que l'on aperçoit la moindre punaise chez soi.

Zoom sur les punaises de lit

La punaise de lit (Cimex lectularius) est un insecte rampant, de forme aplatie, de couleur brune, mesurant au maximum 8 mm. Vivant dans les maisons, elle a une forte prédilection pour les chambres à coucher, d'où son nom, et elle se faufile notamment dans les coutures de matelas.

À noter : contrairement à ce que laisse entendre une appellation parfois utilisée à tort, il n'existe pas de « puces de lit », mais seulement des punaises de lit.

La punaise de lit vit entre 6 mois et 1 an et se reproduit très vite : la femelle pond environ 200 œufs au cours de sa au rythme de de 5 à 15 œufs par jour et les dépose dans la moindre fissure d’un meuble ou d'une plinthe. Les œufs éclosent en 1 à 3 semaines, passent par le stade de larves puis deviennent adultes en 3 à 4 semaines.

Insecte piqueur et suceur, la punaise de lit est munie d'un appareil buccal lui permettant de piquer la peau de l'homme ou d'autres mammifères puis d’en aspirer le sang. Elle s’attaque en priorité à l’être humain immobile dans son lit, la nuit. Certaines personnes n'ont que peu de réactions à ces piqûres, tandis que d'autres ont des boutons étalés, des cloques gonflées, des œdèmes et surtout des démangeaisons intolérables.

On peut ramener une punaise de lit chez soi à son insu, après avoir été en contact avec une personne infestée (par exemple dans les transports en commun ou autre lieu public). Il y a depuis 20 ou 30 ans une recrudescence des infestations par les punaises de lit, notamment en raison de la multiplication des voyages. Ainsi, entre 2016 et 2020, 7 % des Français auraient été touchés par des punaises de lit, indique l’Anses.

Attention : il suffit d’une seule punaise femelle malencontreusement ramenée chez soi pour donner lieu à une infestation !

 

1. Prévenez les infestations de punaises de lit

Utilisez des pièges à punaises de lit

Ces pièges sont une bonne précaution à prendre lorsqu’on voyage dans des conditions douteuses, ou encore pour détecter la présence de punaises chez soi ; en revanche, ils sont insuffisants lorsque votre maison est infestée de punaises de lit.

  • Achetez dans le commerce des pièges tout prêts, à placer à chaque pied du lit, qui empêcheront les punaises de parvenir jusqu'à celui-ci.
  • Vous pouvez également poser les pieds du lit dans une soucoupe (type soucoupe de pot de fleur) où vous aurez saupoudré de la terre de diatomée, qui contient de la silice et va blesser la carapace des punaises. Elles mourront ensuite de déshydratation.
  • À défaut, enduisez les pieds du lit de vaseline.
  • Ou mettez tout simplement, à l’ancienne, les quatre pieds du lit dans des récipients (genre boîtes de conserve) remplis d'eau, où se noieront les punaises.

Bon à savoir : la terre de diatomée a l’avantage de ne pas être toxique pour les hommes et les animaux de compagnie. Utilisez-la de préférence vendue en petite boîte poudreuse, vous éviterez ainsi d’inhaler des particules de silice irritantes pour les poumons.

Important : ne laissez pas traîner draps et couvertures sur le sol, dégagez également le lit du mur et des tables de nuit.

Soyez vigilants lorsque vous rentrez de voyage

Lorsque vous rentrez d’un voyage, en particulier lorsque les conditions de logement ont été quelque peu douteuses :

  • Lavez sans tarder tous vos vêtements à 60 °C.
  • Inspectez vos valises et sacs à la recherche de punaises.

2. Examinez votre lit et votre sommier

Si vous avez été piqué par un insecte une nuit, en particulier sur les endroits découverts du corps (visage, mains, pieds, avant-bras), vérifiez s’il ne s’agit pas de punaises :

  • Recherchez sur vos draps des traces de sang étroites et en longueur et des traces d'excréments brun foncé.
  • Examinez soigneusement votre lit, votre sommier et vos oreillers, en particulier les coutures.

Important : recommencez cet examen chaque mois, dès lors que vous avez trouvé même une seule fois une seule punaise.

3. Lavez tout !

Passez le nettoyeur vapeur

Le nettoyeur vapeur est votre meilleur allié dans la lutte contre les punaises de lit car il détruit toutes les punaises une fois écloses, quel que soit leur stade de développement.

  • Si vous trouvez même une seule punaise, passez sommier et matelas au nettoyeur vapeur à au moins 120 °C.
  • Inspectez et traitez les lits de toutes les chambres ainsi que les canapés, les fauteuils, les rideaux, les coussins et les sols de toutes les pièces.
  • Projetez de la vapeur dans les moindres recoins, fissures, fentes des murs et des meubles.

Important : recommencez ce traitement 3 jours après, car la vapeur ne tue pas les œufs, mais au contraire les fait éclore.

Si vous n’avez pas de nettoyeur vapeur, passez l'aspirateur :

  • Passez méticuleusement la literie et autres éléments cités ci-dessus à l'aspirateur et surtout brûlez le sac ensuite, ou jetez-le à l’extérieur après l'avoir enfermé dans un sac-poubelle hermétique. Nettoyez ensuite le conduit d’aspirateur.
  • Repassez ensuite la literie avec un fer à vapeur bien chaud.

Lavez tous les draps et vêtements à 60 °C

Lavez le linge de lit :

  • Ne secouez surtout pas le linge de lit par la fenêtre, mais lavez draps et alaises à 60 voire 90 °C et, si possible, séchez-les au sèche-linge.
  • Ensuite, recouvrez les matelas et les oreillers de housses antipunaises de lit, conçues de manière à ce que les punaises ne puissent ni s’y cacher ni pondre leurs œufs.

Lavez les vêtements :

  • Si l’infestation est importante, rassemblez vos vêtements dans de grands sacs-poubelle que vous fermerez hermétiquement.
  • Dès que vous avez lavé à 60 °C et séché (de préférence au sèche-linge) le contenu d’un sac, mettez les vêtements décontaminés dans un sac neuf que vous fermerez hermétiquement.
  • Ne remettez les vêtements dans les armoires qu’après décontamination complète de la maison.

Astuce : pour les textiles qui ne supportent pas un lavage à 60 °C, vous avez le choix entre les laver à une température inférieure en allongeant la durée du cycle ou les mettre 48 heures au congélateur, car le froid tue également les punaises.

4. Utilisez des insecticides pour le traitement des punaises de lit

Les insecticides sont souvent nécessaires en plus des traitements physiques (nettoyeur vapeur, aspirateur, lavage).

Les produits classiques pour « insectes rampants » sont insuffisants contre les punaises. Des produits spécifiques sont indispensables, mais ils ne sont malheureusement pas totalement inoffensifs et pas totalement efficaces non plus, en particulier sur les œufs et larves cachés dans des recoins peu accessibles.

Commencez par un traitement d’attaque de la ou des pièces entières

Vous pouvez utiliser :

  • un fumigateur spécial punaises de lit ;
  • ou une bombe aérosol automatique spéciale punaises :  d’une seule pression, déclenchez l’aérosol et traitez toute la pièce, en prenant la précaution de quitter ensuite l’habitation pendant au moins 3 heures.

Effectuez un traitement complémentaire

Avec un spray spécial punaises de lit, vaporisez :

  • le sommier, le matelas et toute la literie ;
  • les fauteuils, les coussins et les rideaux ;
  • les sols et les plinthes, en insistant dans les moindres fentes ou fissures.

Répétez 3 fois les traitements

Pour détruire les larves et œufs devenus adultes après avoir échappé au traitement précédent, renouvelez le traitement 3 semaines après le premier, puis encore 3 semaines après le second traitement.

Dans tous les cas, après l’application des produits, il est essentiel de respecter le délai de réentrée indiqué, c’est-à-dire le délai à partir duquel on peut revenir dans le lieu traité. Cela permet d’éviter tout risque d’intoxication.

5. Faites appel à une entreprise de désinsectisation

L'extermination des punaises de lit étant longue et fastidieuse, n’hésitez pas, en cas de forte infestation, à faire appel à une entreprise de désinsectisation qui utilisera les produits les mieux adaptés et fera 2 ou 3 passages espacés de plusieurs semaines.

Renseignez-vous également auprès de votre mairie : il arrive que les services communaux d’hygiène et de santé se chargent de l’intervention.

 

 

Ces pros peuvent vous aider